Comment fabriquer un carré potager avec du bois de récupération (même quand on est nul en bricolage)

Publié par François le

Vous aimeriez bien installer un petit carré potager en bois dans votre jardin et goûter au plaisir de récolter vos propres légumes maison?

Il y a un sérieux problème: vous et le bricolage, ça fait deux. La dernière fois que vous avez tenté d’installer une étagère sur le mur de la cuisine, vous avez failli vous retrouver aux urgences.

Vous pourriez sombrer dans la facilité en achetant un carré potager du commerce, mais au fond de vous, vous seriez vraiment emballé d’utiliser des planches de récupération et de fabriquer VOTRE carré.

Vous n’avez peut être tout simplement pas confiance en vous, et vous avez besoin d’être guidé.

Rassurez-vous, même Pierre Richard pourrait fabriquer un carré potager.

Moi non plus, je ne suis pas un pro du bricolage. Plutôt adepte du kit tout prêt Ikea… Ça vous parle?

J’aime pourtant le principe du potager en carré: c’est le compagnon idéal des débutants. En plus d’éviter de marcher sur les zones de cultures, c’est une belle approche du potager pour ceux qui n’ont pas beaucoup de place et qui porte une importance à l’esthétisme du jardin.

J’ai testé les carrés du commerce, Ils sont en général de bonne facture.

Mais quand j’ai souhaité multiplier leur nombre avec un nouveau jardin, cela compliquait les choses… et la note finale. J’ai donc décidé de me lancer dans leur fabrication.

On a souvent des planches qui traînent dans un coin, pas vrai ? Alors autant les utiliser.

A vrai dire, la construction d’un carré n’est pas si compliqué qu’elle en a l’air. Je ne propose pas un carré high tech, mais il vous permettra de vous en tirer sans trop de difficultés.

Voilà les quelques étapes qui vous permettront d’y arriver sans trop de casse.

Rassemblez le matériel nécessaire

Voilà de quoi vous aurez besoin. Vous verrez, c’est assez limité.

4 planches en bois

C’est le nerf de la guerre. Choisissez des planches de qualité, sinon vous risquez de vous retrouver avec des planches pourries à vitesse grand V.

Quel type de bois choisir pour fabriquer un carré potager ?

Un des paramètres à prendre en compte est la nature du bois, c’est à dire l’espèce du bois, encore appelée essence.

On n’est pas des experts, alors faisons simple. Il y a 5 catégories de bois en fonction de leur résistance à l’humidité:

  • Classe 1: bois non adapté à l’humidité (par exemple le bois utilisé pour fabriquer votre chaise).
  • Classe 2 : bois qui peut être exposé temporairement à l’eau (le bois de charpente par exemple).
  • Classe 3: bois d’extérieur
  • Classe 4: bois adapté au contact constant avec l’eau (les poteaux par exemple)
  • Classe 5: bois exposé à l’eau de mer (j’espère que vous n’avez pas prévu de potager sous-marin!)

Bref, dans le monde idéal, on opterait pour de la classe 4. Certaines essences de bois sont naturellement classe 4 : le chêne, le châtaignier et le robinier.

Mais il y a un “mais“: plus vous ciblez une classe élevée, plus vous tapez dans le portefeuille.

Autant dire que vous allez exploser votre compte bancaire si vous voulez fabriquer plusieurs potager carrés.

« J’ai décidé de construire un carré potager en chêne massif. »

Si vous possédez des planches de ce type à récupérer, c’est tout bénef pour vous: le bois va se conserver très longtemps.

Les résineux comme le sapin ne font pas partie de la classe 4, mais ce sont cependant les plus couramment vendus.

La solution de compromis, c’est d’utiliser des bois traités. On peut aussi traiter le bois, mais ça devient un peu complexe et surtout onéreux.

Bref, soyez conscient que selon la nature des planches de bois que vous récupérez, vous pouvez réduire la dégradation naturelle de votre carré.

Sinon, faites avec ce que vous avez, en votre âme et conscience.

Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, je vous conseille cette sympathique vidéo de Loïc le jardineur

Quelles dimensions de planches choisir pour son carré potager?

Pour constituer un carré, vos planches doivent idéalement mesurer 1.20 de long.

Pourquoi? Parce que c’est la dimension idéale pour accéder au centre de votre carré à longueur de bras.

Rien ne vous empêche de varier les tailles.

Je vais vous avouer quelques chose: les carrés que j’ai fabriqués font 1,30 m de large. J’avais plusieurs planches de la même taille déjà découpées: pourquoi m’embêter à la scier?

Une de ces fameuses planches de 1,3 m de long. Bon ..; on n’est pas à 10 cm près…

Attention toutefois à ne pas constituer des carrés trop larges: avec un carré d’une largeur dépassant 1.50 m, vous risquez de faire des étirements dignes des pires positions de yoga.

Sinon, une variante est de constituer un rectangle (je vous montre cela plus loin dans l’article).

En hauteur : je conseille 10 cm. Éventuellement jusqu’à 15 cm, mais au delà, vous n’êtes plus dans la même catégorie de carré: vous faites presque de la culture hors-sol.

Ayez bien conscience qu’un carré potager est plus sujet à un assèchement qu’un potager en pleine terre, et cet effet peut s’amplifier avec la hauteur. Cela signifie plus d’arrosages.

Ceci dit, à vous de voir, si vous avez assez de terre pour le remplir, pourquoi pas. Mais il faudra certainement plus de vis pour renforcer la structure.

En épaisseur: une épaisseur de 2 cm ou plus paraît judicieuse. En dessous, le cadre ne sera pas assez solide. Les alternances d’humidité et de sécheresse peuvent à terme faire gondoler le bois.

A l’inverse, plus votre bois sera épais, plus il résistera à la dégradation et la pourriture. Si vous décidez d’acheter des planches, vous payerez le prix de cette épaisseur.

Bref: récupérez des planches, ou achetez-en. Sciez les à la longueur appropriée.

Si vous avez une peur bleue des outils à dents, et de vous sectionner un doigt au passage, faites simple : allez à votre magasin de bricolage préféré qui vous feront une découpe pour un prix modique (je ne voudrais pas avoir de plainte après cet article!)

4 tasseaux de forme carrée

Pour faire simple, ce sont des grosses “baguettes” de bois de forme carré. Ils permettront de renforcer les angles.

Vous pourrez en trouver dans tous les bons magasins de bricolages. Achetez un tasseau, généralement vendu sur une grand longueur.

Récupérez un tasseau de forme carrée faisant 4 cm d’épaisseur, soit deux fois l’épaisseur d’une planche. En dessous, votre bloc ne sera pas assez résistant pour former un angle.

Vous allez couper ce tasseau en morceaux.

Scier tasseau

L’objectif final et d’obtenir 4 sections d’environ 20 cm de haut. Là encore, vous pouvez jouer de l’huile de coude en sciant vous-même les tasseaux.

Allez, courage, c’est plus simple que les planches.

Mais vous pouvez aussi très bien demander à votre centre de découpe de les sectionner à votre place

Au fait, pourquoi 20 cm?

Cela représente 10 cm de plus que la largeur des planches. Les tasseaux doivent être plus grands que la largeur de la planche pour laisser dépasser un bout que vous pourrez enfoncer dans la terre.

tasseau qui dépasse
Ici, le tasseau dépasse sur un peu moins de 10 cm … mais vous avez compris le principe!

16 vis à bois

Elle doivent être de 4 cm de long

Il faut fixer au minimum 4 vis par angle, soit un total de 16.

Choisissez des “vis à bois” qui sont adaptée à ce genre de travail.

La longueur est adaptée au tasseau. Regardez, elle permet de rentrer à la fois dans l’épaisseur de la planche, et de pénétrer dans le tasseau.

Là-encore, je vous donne des longueurs correspondantes aux épaisseurs de planche et tasseaux que je cite, mais vous pourriez très bien les adapter à ce que vous avez sous la main.

Une perceuse dévisseuse

Eh oui, c’est peut-être l’élément le plus contraignant pour vous. Difficile de s’en passer.

Elle vous permettra de réaliser quelques perçages et installation des vis dans les angles.

De toute manière, c’est tellement utile en bricolage, que vous devriez sérieusement en acquérir une (essayez de monter une armoire Ikea avec et sans, et vous m’en direz des nouvelles!).

Sinon empruntez celle de vos voisins, amis, ou membres de votre famille.

Munissez vous de mèches permettant de perforer du bois, de 4 mm

Et voilà!

On a vu pire comme liste de courses. Passons aux travaux pratiques.

Fixez chaque tasseau à sa planche

Il s’agit d’abord d’assembler chacun des tasseaux sur sa planche attitrée. Le tasseau sera fixé sur à une extrémité de la planche.

Vous allez percer la planche et le tasseau pour faciliter la mise en place des vis.

Pour un “bricoleur du dimanche” qui n’y connaît rien, le préperçage paraît futile . On serait tenté de visser directement la vis dans la planche et le tasseau.

C’est ce que je croyais…

Tu parles! Ça ne rentre pas.

Comment faire en pratique?

Positionnez le tasseau à l’extrémité de votre planche en le plaçant bien dans l’angle. Laissez dépasser les 10 cm qui forment le pied.

Calez bien tout ça ensemble. Le tasseau en dessous de votre planche.

C’est le moment de percer.

Repérez les deux positions. Attention à ne pas vous placer trop à proximité des bords.

Percez les deux trous en appuyant bien (il faut un peu forcer selon le type de bois). Vous comprenez qu’il faut percer à la fois la planche et le tasseau.

Attention à bien tenir votre tasseau pour qu’il ne dévie pas pendant la manœuvre.

Une fois les deux trous percés, il suffit de visser.

Mettez votre perceuse en mode visseuse et insérez les deux vis à bois, qui s’enfonceront jusqu’au tasseau.

Voilà, le tasseau est fixé.

Répétez ces gestes pour chacun des planches, toujours à la même position.

Par exemple ici, je me suis défini de fixer le tasseau toujours sur l’extrémité droite.

Vous devriez à la fin obtenir 4 planches identiques de ce type.

4 structures identiques

Beau boulot! On continue ?

Reliez deux planches pour former un angle

Maintenant, passons à une étape plus délicate, mais pour autant pas insurmontable: associer deux planches pour former un angle.

Le tasseau servira de support de fixation.

Il est important de prendre du temps pour former un bel angle pour vous éviter de vous retrouver avec un carré… losange.

Le succès de l’étape repose sur la compréhension de la position des planches dans l’angle

Un schéma vaut mieux qu’un long discours, n’est ce pas ?

Voilà l’idée: en haut, c’est une planche et son tasseau fixé. A droite, c’est la deuxième planche. Bien évidemment, pour cette dernière, vous utilisez l’extrémité sans tasseau.

Allez, je vous mets d’autres photos pour bien saisir.

Je vous conseille de monter l’ensemble avec les pieds des tasseaux qui pointent vers le ciel, ce sera bien plus simple pour vous.

Une fois le coin bien positionné, il s’agit d’insérer deux nouvelles vis pour fixer la nouvelle planche.

Vous l’aurez compris : percez deux nouveaux trous de la même manière qu’à l’étape précédente. Puis vissez, pour fixer la deuxième planche au tasseau.

Bien: vous avez formé un angle. On passe à la suite.

Fixez les 4 angles pour former votre carré

Il vous reste 3 angles à former. Courage, on a presque terminé!

Je vous montre le schéma global; Le principe est là encore assez simple.

Avec ce positionnement, vous remarquez que vous obtenez des longueurs identiques… donc un carré!

Voilà comment se positionne les 4 planches (exemple avec un rectangle potager, mais le principe est identique pour un carré)

Bon, je ne vous embête pas plus, vous avez saisi le concept, il s’agit d’enchaîner les 4 angles jusqu’à ce que la boucle soit bouclée.

Le résultat? Un beau carré prêt à être utilisé.

Carré

Installez votre carré dans votre jardin

Votre carré est prêt. Ça n’a pas été si compliqué que ça, n’est ce pas ?

Déplacez le carré vers l’emplacement adapté.

Faites-vous aider par une deuxième personne. Le carré est censé être solide, mais il peut être fragilisé par les manipulations. Vous ne voudriez pas tout anéantir votre travail, quand même?

Je vous ne ai pas précisé qu’il fallait un sol plat et nivelé, cela parait logique… Une fois positionné, vérifiez tout de même que les pieds touchent bien tous le sol.

Repérez l’emplacement des pieds. Creusez des trous avec une bêche ou ou pelle pour enterrer vos 4 bouts de tasseaux.

Les planches du carré doit être bien plaquées au sol.

Une fois que tout est OK, comblez les trous autour des pieds avec de la terre.

Vous pouvez être fier de vous!

Remplissez votre carré pour former un potager en carré classique. Utiliser de la terre du jardin, si possible mélangée avec du compost.

Évitez de remplir avec du terreau: c’est une matière trop sèche, à réserver au semis.

Vous pouvez également, comme moi, utiliser votre carré comme un cadre dont le but est avant tout de délimiter la zone de culture en pleine terre et de maintenir un paillage en couvert ”permanent” .

C’est la technique que je décris dans le guide complet des tomates.

Remplissage de foin au automne.

Une variante: le rectangle potager

Inutile d’avoir fait maths pus pour comprendre que vous pouvez utiliser des planches plus longues pour former des rectangles.

L’utilité des rectangles, c’est que vous pourrez vous étendre et faire des équivalents de rangées de légumes.

La règle à respecter? Conserver une largeur de 1,20 m. Vous accédez facilement aux légumes du milieu.

.

Pour la longueur, faite comme bon vous semble : elle sera dépendante de la taille de la planche que vous possédez.

Voici un exemple de cadre que j’ai utilisé pour délimiter ma culture de pommes de terre sous tontes de gazon.

Le cadre sert à contenir les tontes de gazon ou paillage que je dépose au sol. Mais je n’remplie pas le carré de terre ou de compost..

A vous de jouer

Vous voyez ?

Je vous ai montré comment fabriquer petit carré potager à partir de bois de récupération.

Le montage d’un carré est à la portée de tous, même pour des piètres bricoleurs.

Installez d’abord chaque tasseau à sa planche et toujours à la même position, puis surtout respectez bien les règles d’assemblage des angles, en vous aidant du schéma.

Avec ce carré, vous allez pouvoir rapidement y installer vos premières cultures. Je vous propose trois articles du blog adaptés pour débuter votre potager.

Quoi de plus sympa qu’un carré de fraises? Récolte assurée pour un minimum d’entretien. Lisez le guide: comment cultiver des fraises en partant de zéro , le guide complet

Des courgettes dès la première année ? C’est possible, à condition d’éviter les erreurs idiotes que j’ai faites au cours des premières saisons : cultiver des courgettes , 9 erreurs idiotes à éviter absolument

9 erreurs idiotes à éviterabsolument
Image d’une courgette jaune devant un plant

Vous voulez planter des tomates ? Voilà 10 étapes à respecter: Comment bien planter des tomates: 10 étapes simples pour maximiser votre production

Comme,t plnater des tomates en 10 étapes simples

Enfin, si vous êtes intéressé par la culture de tomates que je réalise dans mes carrés sous foin, inscrivez vous à la newsletter du Potager du Débutant : vous recevrez un guide gratuit de 50 pages qui vous explique tout sur la culture de la tomate, de la plantation à la récolte.

Catégories : Techniques

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

73 Partages
Partagez73
Tweetez
Enregistrer